Basement sorti sur Steam

Indius-Basement-ba

Le très sympathique Basement, réalisé pendant la Ludum Dare 29, est récemment sorti sur Steam en Accès Anticipé. Sortez les éprouvettes, let’s cook.

Si Breaking Bad avait pu faire l’objet d’un jeu vidéo, Basement serait sûrement le candidat idéal. Dans ce modeste jeu de gestion développé par le jeune studio Halfbus, on gère son petit commerce de drogues, de la production à la distribution. Tout commence avec une cave et quelques pieds de cannabis dont on taira l’origine mais, en se débrouillant bien, on est rapidement amené à produire de la Brown, de la Speed ou de l’Acid, des substances colorées inspirées de drogues réelles. Rassurez-vous, le cadre reste bon enfant et le jeu ne fait jamais l’apologie de la drogue. Basement prend en fait la forme d’un jeu de gestion inspiré de la phase construction de X-COM, avec ses salles disposées comme des « blocs » les unes à côté des autres. Avec l’argent sale gagné en vendant de la drogue aux trafiquants du coin, on peut agrandir sa surface de production et construire de nouvelles salles.

Fort heureusement, Basement ne s’arrête pas là et ses développeurs ont légèrement amélioré la recette de la version flash, jouable gratuitement depuis la Ludum Dare 29. En plus de produire de la drogue et de construire de nouvelles salles, on peut maintenant capturer d’autres bâtiments en engageant des hommes de main. Plus on a de bâtiments, plus on pourra vendre de drogue et amasser d’argent. Dans le même esprit, la police a aussi été implémentée, pour casser les pieds des débutants qui ont trop regardé Scarface. Ça manque encore de profondeur, comme la plupart des jeux de jam sortis en version complète (le récent Titan Souls nous a fait tomber de haut), mais accordons à Basement le bénéfice du doute. Déjà parce qu’il a récolté 30 000 dollars sur Kickstarter et que ses créateurs ont prévu plein de choses (prison, voitures personnelles, gestion de l’équipe…), mais surtout pour le plaisir de se prendre pour Walter White devant son PC pour 8,99€ sur Steam.

Dans la vie, je m'ennuie. Du coup, j'écris des bêtises sur des jeux qui n'intéressent personne. Pour suivre mes aventures, ça se passe sur Twitter. Tu peux boire mes paroles, mais évite de t'étouffer.