Darkest Dungeon enfin en version finale

Indius-Darkest-Dungeon-ba

Ça y est, le voilà enfin. Après un Kickstarter réussi sans encombre et un périple d’un an en Accès Anticipé sur Steam, Darkest Dungeon sort enfin en version finale. La dernière mise à jour de la bêta vient d’être mise en ligne.

Darkest Dungeon fait très partie des quelques jeux indépendants dont l’Accès Anticipé s’est déroulé paisiblement, et qui a su fédérer une communauté grandissante au fil de ses mises à jour. La première version était déjà prometteuse, mais le studio Red Hook s’est appuyé sur les remarques de la communauté (parfois trop) pour créer un jeu juste mais exigeant, à l’ambiance léchée. N’ayons pas peur de le dire, le travail de développement a été exemplaire et on ne saurait trop vous conseiller de l’acheter.

Sorti en février dernier sur Steam en Accès Anticipé (pour y séduire plus de 500 000 joueurs), Darkest Dungeon s’est donc engouffré en version finale il y a quelques minutes. La dernière mise à jour n’est pas des moindres :

  • Localisation des textes/sous-titres en français, allemand, portugais, russe…
  • 64 succès Steam
  • Un New Game +, pour les véritables amoureux de la souffrance : la sauvegarde sera supprimée si vos personnages meurent plus de 13 fois.
  • 21 pages de l’Ancestor Journal à récolter, confectionnées par les backers Kickstarter
  • Chaque classe dispose maintenant de provisions à amener dans les donjons
  • Une tonne de changements dans l’équilibrage du jeu
  • Et d’autres bidouillages à découvrir dans le changelog complet

Que ce soit pour sa difficulté inhumaine, son Narrateur, son ambiance ou son style graphique, vous ne perdrez rien (beaucoup de temps, peut-être) à acheter Darkest Dungeon, qui a su prouver ce dont il était capable en Accès Anticipé. De plus, l’arrivée de la traduction française convertira les anglophobes, dans un jeu fortement basé sur le texte. Darkest Dungeon est disponible pour 22,99€ sur Steam et à 18.39€ jusqu’au 26 janvier.

Dans la vie, je m'ennuie. Du coup, j'écris des bêtises sur des jeux qui n'intéressent personne. Pour suivre mes aventures, ça se passe sur Twitter. Tu peux boire mes paroles, mais évite de t'étouffer.