L’argent coule à flots pour The Flame in the Flood

indius-theflameintheflood-header

On ne compte plus les vétérans de l’industrie décidant de développer leur propre jeu. Mais lorsqu’une équipe regroupe des développeurs des séries Bioshock, Halo ou Guitar Hero, et lance son rogue-like aux allures de survival sur Kickstarter, forcément, ça se remarque.

En l’occurrence, il s’agit de The Flame in the Flood, développé par The Molasses Flood, qui s’est fait remarquer grâce à l’ambiance se dégageant du titre. Si la patte graphique soignée joue forcément, la bande son de Chuck Ragan et d’autres artistes d’alt-country y est pour beaucoup et participe à l’atmosphère typée « Louisianne » du trailer. Toujours dans le but de créer un cachet particulier, l’histoire se veut assez discrète comme dans bon nombre de rogue-like. Il y est question d’un déluge obligeant le joueur à suivre le cours d’une rivière pour survivre.

Vous incarnez Scout, une survivante rodée aux épreuves du monde agressif qui l’entoure. Accompagnée d’Aesop, un chien fidèle se révélant utile dans le jeu par sa capacité à porter vos items ou à révéler des indices et des dangers, elle doit suivre avec son radeau de fortune le cours d’une rivière générée aléatoirement pour échapper au déluge. Les développeurs expliquent en avoir fait une zone de jeu très agréable, et assurent configurer de manière optimale le gameplay et la génération de la carte.

Pour survivre, vous devrez donc explorer les quelques îles non submergées afin d’y trouver différents items. Le loot est en effet une partie importante de The Flame in the Flood et couplé à un système de craft, il devient l’un de vos très rares moyens de survie. S’y ajoutent divers remèdes (bonne nuit de sommeil, herbes médicinales,…) soignant différents maux, comme la simple fatigue, ou une morsure de serpent. Plus imprévisibles, les PNJ réagiront différemment en fonction de nombreuses variables comme la faim, les incluant dans un écosystème complexe. Vous devrez user de discrétion, de pièges et de diversions pour éviter des prédateurs susceptibles de vous mener à une mort définitive.

indius-theflameintheflood-02

L’expérience des développeurs et leur connaissance de l’Unreal Engine 4 sont des atouts certains. L’équipe reste malgré tout lucide (et honnête) quant aux risques du projet et prévient dans la section « Risques et Défis » de Kickstarter que le budget serré ne leur permet pas d’assurer la poursuite du développement en cas d’accident majeur.

Qu’à cela ne tienne, plus de 180 000 dollars sur les 150 000 demandés ont été promis en moins de quinze jours via le Kickstarter du jeu débloquant ainsi une traduction en français, allemand, et espagnol. Les objectifs débloquant la personnalisation du rafiot pour 200 000 billets verts, puis des traductions supplémentaires pour 225 000 dollars, seront probablement atteints. Les incertitudes proviennent en fait du mode Endless ou du portage Playstation 4, fixés à des sommes plus importantes. Pas d’informations en revanche concernant les objectifs suivants ou la date de sortie du jeu, confirmée sur Windows.

Mon photomontage mélangeant les visages de Gabe Newell et Nicolas Cage m'a ouvert les portes d'Indius. Depuis, j'arpente les bureaux de la rédac' armé de mes phrases capillotractées, en quête d'un non-cinéphile à bruler. Praise Lord Wright.