Holy Potatoes! A Weapon Shop?

Indius-Holy-Potatoes-ba

Des patates et des armes : rien de tel pour attaquer une après-midi tout à fait normal avec Holy Potatoes! A Weapon Shop?!, un jeu qui porte très bien son nom.

Il porte tellement bien son nom que je vous épargnerais les habituelles blagues vaseuses. Dans un monde parallèle où les pommes de terre sont des héros qui passent leur temps à fouiller les donjons, il faut bien que quelqu’un leur vende des armes qui tiennent la route. Manque de bol, il n’y a pas de PNJ dans le monde de Holy Potatoes. On incarne donc le gérant d’une forge qui emploie des petites patates pour fondre, forger, fabriquer et vendre des armes adaptées aux aventuriers bizarres qui sonneront à la porte de la boutique. Le tout, dans un style cartoon et avec une OST signée Masahiko Kimura, qui a composé la bande-son d’un Castlevania.

Inspiré de Recettear : An Item Shop’s Tale (un J-RPG très original mais aux contrôles affreux) et Game Dev Story, Holy Potatoes permet de gérer et de faire évoluer sa propre boutique d’armes, d’employer du personnel et de vendre différents types d’armes (dagues, épées, marteaux, arcs, katanas…).

Une fois fabriquées, les armes peuvent être vendues aux aventuriers par l’intermédiaire de forgerons itinérants. Si les patates sont contentes des armes que vous leur fabriquez, elles reviendront à votre magasin et vous feront confiance. L’argent coulera à flots, et vous pourrez modifier l’intérieur de la boutique, vous préparer pour les journées difficiles, améliorer les compétences des employés et fabriquer des armes uniques ou enchantées.

Holy Potatoes! A Weapon Shop?! et son titre bien trop long débarqueront sur Steam (PC et Mac) cet été, tandis que la bêta ne devrait pas tarder à être lancée. Si on a l’occasion d’essayer ça, on vous écrira un aperçu d’ici la sortie.

Dans la vie, je m'ennuie. Du coup, j'écris des bêtises sur des jeux qui n'intéressent personne. Pour suivre mes aventures, ça se passe sur Twitter. Tu peux boire mes paroles, mais évite de t'étouffer.