Lumen

Lumen

Amateurs de RPG old school, Lumen, développé par une équipe de quatre développeurs amateurs et français qui plus est, devrait vous intéresser. Et si les habitués ne se sentiront pas dépaysés, l’équipe a tenu quand même à innover et ne pas tomber dans le cliché classique du gameplay RPG.

L’histoire est somme toute très classique et se veut un hommage aux monuments du genre. Une guerre fait donc rage entre deux continents, Amesial et Piastol, qui cherchent à s’emparer de la ville-frontière de Laranae sous laquelle repose une relique connue sous le nom de Lumen. Dans ce contexte, le jeu propose de suivre les destins croisés de deux personnages vraisemblablement liés par le Lumen.

Mais dans l’optique de ne pas proposer une simple redite des grands noms de l’époque SNES, Lumen propose certaines innovations de gameplay plutôt intéressantes. Le jeu délaisse le tour par tour abrutissant pour un système reposant notamment sur des QTE, laissant même la possibilité de contrer ou d’esquiver les attaques adverses, ou encore même de prendre l’avantage pour attaquer avant son ennemi, ce qui permet des combats plus dynamiques que dans le RPG japonais traditionnel.

Lumen 1

En outre, le jeu diversifie les phases d’exploration en plaçant ses personnages dans des situations qui demandent de s’infiltrer discrètement dans les environnements pour relier un point à un autre, obligeant le joueur à éviter des gardes en se cachant par exemple derrière des éléments de décors, ou encore des phases de poursuites dans lesquelles il est nécessaire d’éviter les obstacles pour arriver à bon port. Les nostalgiques des Star Wars KOTOR seront également ravis d’apprendre que Lumen dispose d’un système de dialogue à choix multiples reposant sur les personnalités des différents personnages et qui joue un rôle dans de nombreuses situations.

La présence de ce type de contenu force le respect quand on sait que le jeu a été développé sous RPG Maker XP, logiciel qui malgré les apparences peut être poussé très loin avec les scripts adéquats. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la moitié de l’équipe s’en est occupé. Pour ceux qui souhaitent se faire une idée du jeu, une démo jouable est téléchargeable tandis qu’il peut être acheté par SMS (4,5€ et coût du SMS) ou par Paypal, carte bancaire ou appel téléphonique (3,5€).

On raconte que les membres de la secte Indius ne sortent que les soirs de pleine Lune pour dévorer l'âme des gens qui mettent encore un S à jeux vidéo.