NaissanceE

indius-naissancee-header

Allez, ce n’est pas parce que c’est les vacances que je ne dois pas travailler. La pression du grand patron et le poids des remords pèsent sur mes frêles épaules, et le sens du devoir me pousse à vous faire profiter un peu de ma prose délicate en ces belles journées d’été. Parlons donc un peu de NaissanceE, des studios LimasseFive.

Dans un monde appelé « Naissance », le joueur se retrouvera à explorer une structure primitive, dont on ne sait pas si elle est composée de machines ou de matière purement organique. Ce qui est sûr, c’est qu’elle réagit à la présence humaine, aux ombres et à la lumière et il se pourrait bien qu’elle vous laisse accéder à des zones plus profondes, emplies de mystères.

indius-naissancee-screenshot-03

Une grande partie de NaissanceE sera consacrée à l’exploration et à la résolution d’énigmes à la manière d’Antichamber, mais quelques séquences de plateformes demanderont vraisemblablement un peu de rigueur pour coordonner course et saut sans mourir. Le tout se déroule dans une ambiance monochrome graphiquement très forte et jouant beaucoup sur le clair-obscur – et on ne peut malgré tout pas s’empêcher de faire le parallèle avec les locaux très géométriques et immaculés d’Aperture Science dans Portal. À voir les premiers screenshots, la structure  fait dans le monumental et invite à la contemplation. NaissanceE aura d’ailleurs une portée philosophique, en invitant le joueur à apprécier et réfléchir sur la solitude et à ressentir le fait d’être perdu dans un monde immense qui semble nous manipuler. Outre des passages linéaires contenant les énigmes, des zones ouvertes et plus expérimentales ne manqueront pas de remplir cet office.

Si vous êtes intéressé par la jolie expérience que semble promettre NaissanceE, sachez que vous pourrez laisser votre imagination voguer dans cette immense structure au cours de l’automne 2013 sur PC. Si LimasseFive ne demande aucune participation financière pour aider au développement, vous pouvez donner un coup de pouce au jeu sur Greenlight afin que le jeu gagne son aller simple pour le magasin Steam. Outre le site officiel, vous pouvez suivre l’avancement du jeu sur sa page Facebook.

On raconte que les membres de la secte Indius ne sortent que les soirs de pleine Lune pour dévorer l'âme des gens qui mettent encore un S à jeux vidéo.