Renoir, enquêtez sur votre propre mort

indius-renoir-header

L’esthétique noire inspirée des films d’enquêtes criminelles semble avoir le vent en poupe, alors faites attention à ne pas vous mélanger les pinceaux (monochromes). Par exemple, la direction artistique de Calvino Noir dont Benji nous parlait récemment ressemble à s’y méprendre à celle du jeu d’aujourd’hui, Renoir.

James Renoir est un détective privé qui officie dans une ville rongée par le crime et la corruption. Il a donc probablement un bon tas d’ennemis, et finit par se faire assassiner. Ne criez pas au spoil, c’est au début du jeu : le personnage revient alors en tant que fantôme, pour enquêter sur son propre meurtre. On repassera donc pour l’originalité, parce que c’est peu ou prou le même synopsis que celui du jeu de Square Enix, Murdered : Soul Suspect.  De même pour les graphismes en 2.5D, qui sont ternes conformément au contexte du jeu mais qui ne semblent pas très inspirés.

Le gameplay sera un mélange de plate-forme et de puzzle, un peu comme ce que l’on trouve dans Limbo ou dans The Swapper. Renoir devra éviter les endroits lumineux et aura pour cela quelques énigmes à résoudre, sur des lieux qui ont vu se produire accidents et crimes. Il sera aidé par les fantômes des victimes, que l’on pourra contrôler successivement pour activer divers mécanismes qui permettront au héros de continuer.

Espérons que Soulbound Games, les papas du projet, ait plus d’un tour dans son sac pour Renoir qui devrait sortir début 2017 sur PC et peut-être sur Xbox One et Playstation 4. Vous pouvez dès maintenant les aider à atteindre les 55 000 € sur Kickstarter, un don d’environ 10 € vous promettant un accès à une copie digitale au moment de la sortie.

Bientôt, des chèvres à l'uranium vont nous forcer à fuir dans l'espace. Pour éviter ça, mange des bananes et dis à ta mère de me suivre sur Twitter. Fais-moi confiance, je viens du futur.