Sortie de Nidhogg

Nidhogg-ba

Finaliste de l’IndieCade 2013 qu’il aura finalement remportée, Nidhogg sort aujourd’hui en version finale sur Steam.

De l’IndieCade, je suis gentil… Il a remporté entre autre le Nuovo Award de l’IGF en 2011 et a reçu un trophée de la part de Rock, Paper, Shotgun. Depuis sa présentation en 2011 à l’EVO (un championnat dédié aux jeux de combats) de 2011 à Las Vegas, Nidhogg défraie les chroniques vidéo-ludiques et fait le tour des salons. Malheureusement, sur trois Gamescom, nous n’avons pas eu l’opportunité de le tester, mais ça ne saurait tarder, un test devant vite arriver sur le site.

Nidhogg-1

Le but du jeu est relativement simple. Il faut parvenir à la fin de chacun des écrans pour parvenir au château. Seulement, vous n’êtes pas seul et quelqu’un tentera évidemment de vous en empêcher. Tous deux armés d’une fidèle épée, vous avez la possibilité (mais pas l’obligation, le combat pouvant être évité) d’en découdre pour passer les tableaux. Comme lors d’un match d’escrime, un ennemi touché meurt. Seulement, ici il réapparaîtra. Il n’est donc pas possible d’éliminer un ennemi, celui-ci revenant constamment en jeu après chacune de ses morts. Il est donc vital d’apprendre à manier son épée.

Celle-ci peut être tenue à trois hauteurs différentes, le contact des deux fers étant considéré comme nul. Il faut que votre épée entre en contact avec l’amas de pixels criards composant le sprite de l’adversaire pour que le coup soit comptabilisé. Le principe est semblable au « Pierre, feuille, ciseaux », des suppositions, des faux mouvements… et beaucoup de cris. L’expérience est décrite par beaucoup de testeurs comme étant extrêmement jouissive et particulièrement intense. Notons également qu’il est possible de jeter son épée sur l’adversaire pour le tuer.

Nidhogg-2

En réduisant le versus-fighting à sa forme la plus minimaliste dans le fond comme dans la forme (OLOLOL LE JEU EST LAID), Messhof a su intéresser des milliers de fans de jeux de combats. Le pari semblait tout de même fou, des heures de playtest auront été nécessaires à l’équilibrage et l’optimisation du jeu, mais le voilà enfin : Nidhogg débarque sur Steam ce soir à 19 heures. Plus d’informations (ou pas) sur le site officiel.

Dans la vie, je m'ennuie. Du coup, j'écris des bêtises sur des jeux qui n'intéressent personne. Pour suivre mes aventures, ça se passe sur Twitter. Tu peux boire mes paroles, mais évite de t'étouffer.