Survivre avec les miches dans l’eau dans Flotsam

indius-flotsam-header-2

En ces jours pour le moins estivaux, nous avons voulu vous donner un aperçu du paradis dont vous rêvez : une planète entièrement recouverte d’eau. De tout manière, ça risque de se produire compte tenu du nombre d’hectolitres de sueur que l’on produit à la rédaction et qui augmente chaque seconde.

Dans Flotsam, il n’est pas possible de poser pied à terre : il n’y a que de l’eau, partout. Sous votre œil bienveillant, un petit groupe de personnes barbote dans l’océan, mais ils ne vont pas tenir longtemps, même avec de superbes lunettes de plongée. Avec les débris que vous trouvez à la surface (et plus tard au fond de l’eau), vous fabriquez alors une petite ville flottante, sans contrôler directement les personnages mais en leur donnant des directives. Ils devront évidemment trouver de quoi remplir leurs ventres (la nage, ça creuse) et de l’eau douce pour boire, par exemple en récupérant l’eau de pluie. En fait, les belges de Pajama Llama Games (notez l’excellence du nom) nous servent un mélange de city-builder et de survie, un peu à la manière de Banished.

indius-flotsam-4

Les visuels en cel-shading sont plutôt réussis et le concept pourrait amener quelques situations intéressantes en jeu. En effet, les constructions flottent et peuvent donc dériver jusqu’à rencontrer d’autres personnes, des baleines géantes ou encore des bateaux. Rangez vos cartes bancaires, le jeu est encore dans les cartons et rien n’a été annoncé pour l’instant, si ce n’est que Flotsam devrait voir le jour sur Windows, Mac et Linux. Vous pouvez quand même suivre l’avancement du projet sur le forum TIGSource.

Bientôt, des chèvres à l'uranium vont nous forcer à fuir dans l'espace. Pour éviter ça, mange des bananes et dis à ta mère de me suivre sur Twitter. Fais-moi confiance, je viens du futur.