Yooka-Laylee : le retour du platformer 3D ?

indius-yooka-laylee-header

Comme pour illustrer cette tendance qu’ont les créateurs de jeux à se tourner vers l’indépendance, les anglais de Playtonic Games se sont affranchis des géants Nintendo et Microsoft en quittant Rareware et ont basculé du côté indé de la force. Avec Yooka-Laylee, leur premier projet et successeur spirituel de Banjo-Kazooie, ils ont déjà fait sensation et il ne leur a suffit que de quelques minutes pour casser Kickstarter.

Rareware, c’est le genre de studio dont bon nombre de joueurs nostalgiques se souviennent avec émotion. Après avoir été remarqués grâce aux splendides Donkey Kong Country sur Super NES, c’est sur Nintendo 64 qu’ils affirment leur talent avec notamment GoldenEye 007 (les vrais connaissent) et Banjo-Kazooie, un plateformer 3D mettant en scène un ours (Banjo) et un oiseau (Kazooie). S’en est suivie une période bien moins marquante chez Microsoft, mais quelques vétérans de Rare entendent bien retrouver leur gloire passée. Six d’entre eux (et un nouveau) ont donc récemment fondé Playtonic Games et leur premier jeu, Yooka-Laylee, a atteint son objectif de financement de 175 000 £ en 40 minutes sur Kickstarter.

Très largement inspiré de la licence Banjo-Kazooie, Yooka-Laylee sera également un platformer 3D nous proposant de contrôler un duo de personnages charismatiques. Exit l’oiseau dans le sac à dos de l’ours, on aura cette fois droit à une chauve-souris nommée Laylee perchée sur la tête du lézard Yooka. L’espoir de leurs créateurs est bien sûr de retrouver pour ces nouveaux héros tout le sel qui a rendu cultes leurs célèbres prédécesseurs. Ils ont pour cela été jusqu’à engager l’acteur vocal qui avait déjà prêté sa voix à Banjo et Kazooie. Les CV bien remplis des créateurs sont d’ailleurs un des principaux arguments de vente de cette campagne Kickstarter, ce qui a parlé aux fans puisque le compteur affiche plus de 1 300 000 £ après seulement 4 jours. Il est en tout cas très probable que leur expérience leur permette de proposer un jeu à la technique impeccable, comme en témoigne le prototype auquel ils sont parvenus après environ 3 mois de travail :

On retrouve là un monde tout en couleurs avec des graphismes très doux qui ne sont pas sans rappeler l’allure des jeux Nintendo. Les personnages apporteront chacun divers éléments de gameplay qui devraient autoriser un large panel de situations. Par exemple Laylee tentera de faire planer le binôme et sera armée de son sonar, tandis de Yooka pourra user de sa langue comme d’un grappin. On a pu apprendre depuis l’annonce du projet que Playtonic Games prévoyait une sortie en Accès Anticipé sur Steam, mais la perspective d’un jeu plus ambitieux les a finalement convaincus de lancer une campagne Kickstarter. Leur joli succès promet donc :

  • Au moins cinq mondes aux environnements très différents
  • De nombreux objets à collecter, dont les Pagies qui donneront accès à des zones plus exigeantes
  • Des combats de boss à chaque fin de niveau
  • De la coopération en local
  • Environ 8 jeux pour se retrouver jusqu’à 4 en local
  • De la musique composée (là aussi) par des habitués de Rare

La sortie du jeu est prévue pour octobre 2016 sur tous types d’ordinateurs personnels ainsi que sur Wii U, Xbox One et PS4. Si vous voulez soutenir le projet, vous devrez débourser au moins 10 £ (14 €) pour obtenir une copie digitale sur Steam ou 15 £ (21 €) sur console. L’équipe a déjà prévu de s’étendre à environ 15 personnes pour tenter de tenir le délai, et ils parlent même de développer par la suite un “Playtonic Universe” avec des personnages récurrents. Leurs années chez Nintendo leurs ont donné des idées. Espérons qu’ils ne balancent pas des Amiibo.

Bientôt, des chèvres à l'uranium vont nous forcer à fuir dans l'espace. Pour éviter ça, mange des bananes et dis à ta mère de me suivre sur Twitter. Fais-moi confiance, je viens du futur.