[GC 2015] Severed

indius-severed-une
Si vous ne connaissez pas encore Drinkbox Studios, allez jouer à Guacamelee, leur second jeu qui est aussi le meilleur metroidvania au monde. Sinon, la lecture de cet aperçu sur Severed vous est interdite.

2015_03_Screenhot_8

Juan Direction

Et pourtant, les deux jeux sont radicalement différents. Là où Guacamelee est un metroidvania inspiré par la culture mexicaine et à l’humour déjanté, Severed se présente comme un dungeon-crawler à la première personne. Changement radical de style, surtout que l’ambiance y est bien plus sombre : on commence dans la peau d’une jeune fille cherchant à retrouver son bras amputé, parce que c’est quand même pas très pratique pour jouer des maracas.

Car oui, Severed s’inspire lui aussi du folklore mexicain pour un résultat prenant. La vue à la première personne est un peu spéciale et l’ambiance peu propice à l’humour, mais on retrouve le style caractéristique de Drinkbox qui marche bien.

Ça va couper, chérie

2015_03_Screenhot_5D’ailleurs, l’action est une fois de plus le point central du gameplay. Quand on ne navigue pas de salle en salle dans un gigantesque donjon à la Zelda avec clés, leviers et puzzles à résoudre, on se bastonne. Et quoi de mieux pour ça que de trancher tout ce qui bouge ? J’ai joué sur PS Vita où l’écran tactile trouve pour une fois tout son intérêt dans des combats où on doit analyser le pattern d’un ennemi, pour bloquer ses coups et contre-attaquer au moment opportun. Après un certain temps, une barre se remplit et permet de lancer une séquence spéciale : le temps se fige et on peut découper les membres d’un ennemi. Très violent.

Les membres découpés peuvent être ramassés, puis utilisés pour augmenter les statistiques et skills du personnage. Ça se passe sur plusieurs arbres de compétences, débloqués en tuant des boss qui lâchent des artefacts : un masque, un bracelet, une colonne vertébrale… Par exemple, le pouvoir du masque est de stopper temporairement un ennemi pour permettre de souffler deux secondes et de réfléchir à quoi faire. Bien pratique quand on est face à quatre monstres un peu trop agressifs et au pattern différent.

Severed est quasiment fini au niveau contenu, mais il est encore assez buggé pour nécessiter quelques mois de plus dans les fourneaux. Courant octobre si tout se passe bien, février sinon, afin d’éviter d’être submergé par les sorties AAA de fin d’année. Une version PC sortira en parallèle de la version Vita qui est prioritaire, mais peut-être pas en même temps.

Impressions

Impressions [GC 2015] Severed : Très Bon Très Bon

Drinkbox prend une direction bien différente avec Severed, mais l'audace paye. Le jeu propose un concept novateur qui marche très bien, avec un système de combat complexe mais simple à prendre en main, le tout dans une ambiance sombre et bien prenante. Une très bonne surprise.

Rédacteur et accessoirement passionné de jeux indés. Zboub est mon bras droit, en vrai.