Noël Indius #22 : Besiege

Indius-Besiege-ba

22 décembre. Le cauchemar des fêtes de fin d’année continue. En allant acheter ce foutu dernier cadeau qu’il vous manque (et après avoir fini le travail en retard à cause de cet abruti de collègue toujours absent), vous enfoncez le pied dans une flaque d’eau en sortant de la voiture. Une fois dans les rayons, vous cherchez le précieux jouet qui remplira les yeux de votre nièce de paillettes mais pas moyen de le trouver. Vous demandez conseil à un vendeur, qui vous raconte avoir vendu le dernier exemplaire il y a à peine 10 minutes. Ça y est, vous avez envie de tout casser. Et ça tombe bien, on a parfaitement ce qu’il vous faut aujourd’hui dans le Noël Indius.

Besiege, de son petit nom, est un simulateur de destruction médiéval. Après avoir passé plusieurs minutes à construire la machine de siège parfaite, le jeu de Spiderling Software vous propose d’en prendre les commandes pour démolir le décor et remplir divers objectifs. Les premiers niveaux ne volent pas très haut mais l’Accès Anticipé de Besiege promet déjà pas mal de variété dans les missions, allant du « détruisez ce mur » à « vas-y que je balaye une centaine de chevaliers avec une lame rotative lance-flammes », en plus d’un éditeur simple à prendre en main. Et pour se détendre, il n’y a rien de mieux.

Comment participer ?

Incarner le savant fou qui roule sur tout ce qu’il croise, c’est vu et revu. Au lieu d’enfiler la casquette du grand méchant, mettez-vous à la place des victimes (gardiennes des pauvres moutons qui seront sacrifiés durant le siège) et imaginez un bâtiment – qui ne soit pas une machine d’assaut – capable de résister aux agressions extérieures et de garantir la survie d’un troupeau de 30 moutons. Petite contrainte (autrement, c’est pas drôle) : ces derniers doivent être gardés dans un enclos en plein air et avoir accès à l’herbe et à la lumière du jour. Le tout doit rester cohérent avec les matériaux et techniques utilisés dans Besiege. On est au Moyen-Age, alors évitez les lasers à photons nucléaires du turfu. Le meilleur ingénieur remportera une copie du jeu.

Et comme toujours, vous avez jusqu’au premier janvier pour participer. Une trentaine d’autres jeux est à gagner par ici.

Dans la vie, je m'ennuie. Du coup, j'écris des bêtises sur des jeux qui n'intéressent personne. Pour suivre mes aventures, ça se passe sur Twitter. Tu peux boire mes paroles, mais évite de t'étouffer.